Traduis et rêve //

traduit de l’allemand Chantal Colomb et Margret Millischer

Je suis un poème à l’instant traduit

dissous et recréé

ne me rappelle aucune dérive

entre mon moi démonté et remonté

rêve juste que c’est arrivé

Je dis

Viens vieux corps

Sois mon hôte dans le nouveau

il vient

est invisible passe en moi

reste dans le présent

si bien que je suis moi et

à ma place

Un ruban me traverse

je n’en vois pas les extrémités

et quelqu’un dit

C’est la corde de l’âme

indissoluble inébranlable

Et dit

Ils seront autour de lui

car le corps n’est que prêté

transformés métamorphosés

 

Publiée dans la revue Europe.